lundi 18 novembre 2013

semaine du 11 au 15 novembre 2013

rituels


Luciole connaît le son des lettres rugueuses "c", "o" et "q"
j'ai essayé de lui montrer que si on rapprochait ces 3 lettres cela formait le mot "coq"
je ne sais pas si elle a bien compris,
mais en tout cas depuis elle m'a demandé de lui apprendre à lire.
Maintenant qu'elle arrive bien à repérer le son au début d'un mot,
je lui fait donc trouver le son de la fin des mots.
Nous avons commencé à découper les mots en syllabes,
en frappant dans les mains,

à mon plus grand étonnement,
c'est un exercice très facile pour elle.
Europe - France - Paris
 
Ce matin j'ai expliqué à Luciole après avoir fait la date,
ce que représentait le 11 novembre.
Grand Frère à regardé
Avec Luciole nous avons écouté "la Marseillaise"
ainsi que la version de Vincent Niclo
parce que je suis fan
des Stantors
pour lui faire prendre conscience de sa patrie,
notion importante pour moi.
En lien avec La Marseillaise,
nous avons parlé de Rouget de Lisle
dont j'ai trouvé cette fiche
sur le blog
(tout comme "La Marseillaise)
Elle a fait des fiches sur les symboles de la république
toujours du petit cartable de Sanleane,
que nous avons pu aborder grâce à son diaporama




remanié




J'ai fait situer à Luciole l'Europe sur notre planisphère géant,
ainsi que la France,
l'Angleterre et l'Espagne
(au programme de notre tour de l'Europe)
voici les ouvrages que nous avons a disposition
pour travailler sur la france.
J'aime beaucoup "le jardin du roi soleil"
"Caroline visite Paris"
et "Jean-lou et Sophie en bretagne",
celui sur les cathédrales étaient très intéressant aussi
pour parler de Notre Dame.
Luciole a regardé les cartes de la boite de l'europe
trouvé sur continent boxes







Luciole a continué les arts visuels

de l'album "la tour Eiffel a des ailes"



"la voici maintenant dans les prairies de Normandie"

j'ai donc imprimé quelques vaches




j'ai mis du drawing gum sur certaines parties


elle a peint à l'encre le corps des vaches


puis une fois sec,

elle a gommé le drawing gum

et colorié au feutre les parties restées blanches.



Pour le fond,

elle a tracé à la craie grasse des traits verticaux,

puis elle a peint à l'encre verte.

Pour le ciel elle a utilisé un tampon rond.


Pour finir elle est repassée sur mon écriture

avec un feutre





"Soudain une terrible tempête se prépare.

Perdus dans la nuit les pêcheurs crient à bord de leurs bateaux :

- Au secours nous allons nous fracasser contre le Mont Saint Michel !"


Luciole a représenté la mer en traçant tout d'abord des vagues au drawing gum

puis est repassé par dessus avec de l'encre bleue foncée

toujours en faisant des vagues




elle a fait le ciel en bleu clair.

et elle a peint le Mont Saint Michel



"la tour dort si profondément qu'elle ne voit pas passer les coureurs du tour de france"
Elle a tracé la route au crayon de papier,
puis a peint en marron la route,
le ciel en bleu
et le reste en vert.
Elle a colorié un cycliste,
puis l'a collé sur le fond.
Elle a décoré avec des gommettes d'animaux.
Attention,
elle ne devait mettre que des animaux
que l'on trouve en france,
étaient interdit les éléphants, tigres ...

puis en repassant sur mon écriture,

elle a écrit "tour de france",

c'est une activité qu'elle aime beaucoup faire,

et je suis étonnée de la voir former tout naturellement

ses lettres dans le bon sens :

vive les lettres rugueuses !



"le soir venu, BANG !

la journée se termine en fanfare avec le grand feu d'artifice du 14 juillet"


elle a fait des traits à la craie grasse

puis est repassé dessus avec différentes teintes d'encre

et enfin a écrit "feu d'artifice"

en repassant sur mon écriture.




 
 
carnet de voyage en france
J'ai cherché sur le net des images sur la france


page de garde


carte de france



de chez Maliluno



paysages


château de Versailles


maisons typiques de différentes régions


eurodisney


les châteaux de la Loire


la cuisine française


 




de chez education.com

 
j'ai imprimé et colorié cette scène de monuments parisiens

de chez


histoire de faire un petit décor.

et c'était tout de même
 
nettement moins de travail que le Taj Mahal !




8 commentaires:

  1. Nous commençons notre tour d'Europe par la France, je cherchais donc des idées d'activités a faire et sur qui je tombe?? :) Merci encore pour toute ces idées!!

    RépondreSupprimer
  2. Je vous suis reconnaissante de bien vouloir préciser, à côté de la Carte des Costumes traditionnels de France, le nom de son auteure.
    Je suis lasse que mes dessins , soumis à copyright, soient utilisés, sans mon autorisation, ni que l'on ait la courtoise de citer le nom de leur créatrice.
    Vous en remerciant par avance.
    Catherine Debusne

    RépondreSupprimer
  3. Pas de réponse à ma précédente demande.
    Comme sur des très nombreux autres sites et blogs, je constate, une fois encore que MES dessins sont reproduits ici, SANS mon autorisation.
    Je suis dessinatrice, historienne du costume traditionnel de France et auteure de "La France en costumes traditionnels. Du continent aux tropiques" Editions du Sekoya. Homologuée au World Guinness Book, pour l'étendue de ma recherche.
    Si je puis être flattée, en tant que "référence" en ce domaine, permettez- moi, chaque fois d'être extrêmement choquée, de ne PAS avoir été consultée.
    Que, une fois encore, personne ne m'a pas demandé autorisation de publication, que je ne suis (bien évidemment) pas rétribuée pour cette exploitation de mes oeuvres, soumises à copyright, et que NI mon nom, ni le titre de l'ouvrage dont ces dessins sont extraits, ne sont mentionnés.
    Il semble que dans ce Monde, où toute morale a disparu, les gens s'octroient le droit de diffuser des dessins dont ils ne sont pas auteurs, qu'ils s'autorisent à exploiter sans vergogne le travail d'autrui, et qu'ils n'aient pas même la décence de citer la personne qui a passé des années de recherches pour aboutir à cela.
    Il suffit de faire une petite recherche sur le Web pour trouver le nom de la personne dont vous vous accaparez le travail.
    Je n'ai jamais refusé que l'on utilise mes dessins à titre gracieux, pour illustrer un site sur le Costume français.
    La décence veut que l'on DEMANDE, auparavant!
    Je vous suis donc, par avance, très reconnaissante de bien vouloir me donner vos explications.
    Bien à vous
    Catherine DEBUSNE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      je vous prie de bien vouloir m'excuser de ne pas vous avoir cité. Beaucoup d'images sont libres de droit sur le net, et je ne pensais pas avoir mal agit. D'autant plus que si vous lisez mon blog, je mets mes sources. Merci de m'avoir expliqué votre travail, ce qui me permet de m'imaginer à quel point j'ai pu vous blesser, ce qui n'était pas du tout mon intention.
      toutes mes excuses
      cordialement

      Supprimer
    2. j'ai supprimé la photo du blog, en souhaitant que cela vous convienne

      Supprimer
  4. Merci de vos excuses mais...c'est un peu facile !
    Je pourrais vous poursuivre, et exiger des dommages et intérêts...
    En effet, en vertu de l’article L. 111-1 du code de la propriété intellectuelle, « L'auteur d'une œuvre de l'esprit jouit sur cette œuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral ainsi que des attributs d'ordre patrimonial ».
    Par ailleurs, en vertu de l’article L. 121-1 du Code de la propriété intellectuelle, l’auteur dispose d’un droit moral sur son œuvre. Un des attributs de ce droit moral est son droit à la paternité, qui comporte la faculté d’exiger que l’œuvre porte le nom de son véritable créateur. La Cour de cassation a ainsi pu affirmer quant à l’omission du nom de l’auteur que la reproduction totale ou partielle de l’œuvre d’autrui en s’en appropriant la paternité « portait nécessairement atteinte à son droit moral » (Cass. 1re civ. 3 Avril 2007).
    Je vous suggère de faire attention à ce que vous publiez, chère Madame...
    http://la-rebelle.over-blog.com/
    Bien à vous
    Catherine Debusne

    RépondreSupprimer
  5. J'ai fait une erreure, je m'en suis excusée l'année dernière, votre œuvre a été effacée de ce modeste blog, 1 an après ce nouveau message de votre part : que désirez vous ?

    RépondreSupprimer